Présentation de l'épreuve

Durée de l'épreuve:

30 minutes de préparation.

10 minutes de passage + 10 minutes d'entretien avec l'examinateur

Nature de l'épreuve:

Il s'agit d'effectuer un commentaire de texte sur un extrait d'oeuvre travaillé dans l'année et qui aura été choisi par l'examinateur sur la liste (descriptif) fournie par l'établissement. L'examinateur donne une question (problématique) et le candidat doit construire un commentaire dont le plan et les observations constituent la réponse (si le candidat ne répond pas à la problématique dans son analyse, ce sera un hors-sujet).

Matériel à avoir sur soi:

 - Obligatoire :Votre convocation (que vous recevrez chez vous en mai/ juin) + votre liste (communiquée par mes soins au 3° trimestre) + votre carte d'identité + vos textes/oeuvres en double exemplaire  et vierges de toute annotation (toute édition commentée, note sur le texte sera considérée comme une tentative de fraude) + évidemment des stylos (surtout pas de brouillons, ils vous seront fournis)

- Facultatif : pour votre confort personnel, prenez une bouteille d'eau pour vous hydrater et pour ne pas avoir la bouche sèche juste avant de passer à l'oral et éventuellement de quoi grignoter (mais rien d'encombrant ni de trop odorantClin d'oeil) + une montre pour gérer le temps.

Tenue/comportement :

Présentez-vous dans une tenue correcte : c'est un examen officiel, il ne faut pas se présenter n'importe comment. De même, adoptez une attitude polie, correcte. L'insolence et l'agressivité sont à proscrire : au mieux, vous passez votre entretien et l'examinateur sera à cran (et donc mal disposé à votre encontre); au pire l'examinateur refusera de vous faire passer et vous serez probablement reconvoqué ultérieurement.

Horaires:

Le jour et l'heure de votre épreuve sont inscrits sur votre convocation. Veillez à bien vérifier avant le jour J, certains ont eu des surprises !

Présentez-vous à l'avance : les examinateurs se retrouvent parfois à cours de candidat et cela vous évitera de stresser inutilement. Si votre nom est appelé (à l'horaire auquel vous êtes convoqué) et que vous n'êtes pas là, vous serez considéré comme absent.

Déroulement de l'épreuve:

- Préparation : à l'appel de votre nom, vous entrez dans la salle. Vous sortez votre convocation, votre pièce d'identité et votre liste de textes. L'examinateur vous indique le texte sur lequel vous allez passer et vous donne votre problématique. Si vous n'avez pas compris la problématique, n'hésitez pas à demander à ce qu'on vous l'explique (cela n'enlève rien à votre exposé). Attention cependant, si la problématique est centrée sur une notion vue en cours (ex : l'apologue), vous devez la connaître et certains examinateurs n'accepteront pas forcément de vous en donner la définition. A partir de ce moment, vous avez trente minutes devant vous. Pendant que vous préparez, un autre candidat passe à l'oral.

           - Rédaction : n'écrivez pas trop sur votre brouillon, sinon vous aurez tendance à tout lire, au lieu de regarder votre examinateur. En revanche, rédigez entièrement votre introduction et votre conclusion; cela vous permettra d'être plus à l'aise au début et à la fin de votre exposé. Attention à ne pas "plaquer" le plan de votre cours sur le texte : votre examinateur s'en rendra compte et cela vous pénalisera ; il faut que votre plan réponde à la question posée.

- Passage: Il se déroule en deux temps (exposé puis entretien).

    - Exposé: Vous avez dix minutes, exploitez-les pleinement ! Conseil : mettez votre montre sur la table et vérifiez de temps en temps votre timing. Un exposé trop court est bien souvent le signe d'un texte non lu / mal compris. Vous devez citer votre texte pour l'expliquer.  Surveillez votre expression : c'est également un critère de notation. Si vous n'avez pas réussi votre exposé, pas de panique ! L'exposé est noté sur 10 points. L'entretien, également sur 10 points vous permettra de vous rattraper, alors ne baissez pas les bras !Langue tirée

    - Entretien: C'est l'occasion pour l'examinateur de vérifier que le texte est bien compris. Attendez-vous à des questions de vocabulaire, mais aussi de grammaire (à quel temps est conjugué ce verbe?) ou de stylistique (figures de style). Si votre exposé n'a pas été réussi, l'examinateur peut y revenir afin de vous permettre de corriger certaines erreurs, pour vous rattraper; auquel cas, profitez-en pour reprendre votre analyse et la justifier/ ou la remettre en question. Il s'agit également pour l'examinateur d'élargir votre explication : on vous interrogera sur les textes complémentaires (attention, tout ce qui est sur votre liste peut faire l'objet de questions). Le but est d'évaluer votre capacité de réflexion, votre esprit critique et vos qualités d'expression. On peut également vous interroger sur le contexte historique en lien avec le texte (ex : poème "Ce coeur qui haïssait la guerre de Desnos"; on peut vous interroger sur la situation de la France au moment de la publication du poème).

Fin de l'épreuve / impressions:

Méfiez-vous de vos impressions : vous pouvez penser que vous avez échoué et vous tromper et inversement (penser que vous avez réussi et vous tromper). Dites-vous bien que l'on est son pire juge : vous n'avez pas le recul pour évaluer la qualité de votre passage.  En outre, l'examinateur peut paraître souriant sans que cela soit forcément bon signe !

   La note : Ne cherchez pas à connaître votre note, l'examinateur n'a pas le droit de vous la donner. De plus, il n'appréciera pas cette demande.

Une fois l'épreuve finie, profitez de vos vacances et n'angoissez plus !Rigolant 

 

Commentaires (14)

1. SHRO 20/06/2016

Bonjour, en ce qui concerne le matériel, je sais qu'il faut apporter deux exemplaires des livres étudiés, mais en ce qui concerne les textes donné hors livre, apportons-nous les en deux exemplaires, ou un seul exemplaire, chacun des textes ? Merci de votre réponse.

2. zonelitteraire (site web) 28/06/2014

Mitsu-nee,
ton introduction est bonne. Il faut d'abord présenter le texte, l'auteur, le mouvement.. puis le résumer (très important pour situer le texte, notamment dans une œuvre intégrale). "Je vais maintenant procéder à la lecture du texte". LECTURE. Puis on reprend la problématique donnée. Puis annonce des axes comme tu l'as fait.
Emploie effectivement des connecteurs logiques pour signaler le passage à des sous-parties..

3. mitsu-nee (site web) 27/06/2014

Donc j'utilise des connecteurs logiques? je vous donne un exemple de prestation, donnez moi en suite votre avis SVP !!
BONJOUR:
-introduction
-lecture du texte
-problématique
-nous verrons dans un premier temps...puis dans un second temps...
- (annonce du titre de la premiere partie ou du titre de la sous partie ou je dis "tout dabord, ou je commence directement ??)
-bla bla bla... fin de la premiere sous partie

-(j'aborde la seconde sous partie avec "ensuite" ou avec le titre de la seconde sous partie ou je sais pas) merci de me conseiller !

4. zonelitteraire (site web) 26/06/2014

Mitsu-nee,
dans une introduction, on n'annonce que les grands axes de l'étude, sinon on ne distingue plus effectivement les parties des sous-parties. En revanche, dans le développement, il faut que l'examinateur entende que vous passez d'une sous-partie à une autre.

5. zonelitteraire (site web) 26/06/2014

Personnellement, je ne trouve pas essentiel qu'un candidat connaisse les dates de naissance et de mort des auteurs étudiés. C'est plus un détail qu'autre chose. En revanche, il est plus important de le replacer dans son siècle, dans son mouvement littéraire et dans son œuvre...

6. mitsu-nee (site web) 26/06/2014

bonjour madame
j'ai une question: lors de l'introduction nous citons les grandes parties mais lorsque l'on commence à presenter doit-on citer les sous parties ? sinon quand je commenterai cela fera un grand tas sans distinction de parties

7. mitsu-nee (site web) 26/06/2014

luani,
desolé pour toi mais donner un siècle pour la date de naissance d'un auteur est trop vague, il faut apprendre sa date de naissance ça rend plus précis et cela te permet aussi de confirmer tes connaissances auprès de l'éxaminateur !

8. Luanie 26/06/2012

Bonjour . Je passe mon oral dans 3 jours . Je suis vraiment très stressé , c'est la première fois .
J'aimerais savoir s'il est vraiment nécessaire de connaitre les date de naissance et de décès des auteurs ?! Je n'arrive qu'a retenir leur siècle et mouvement littéraire .

Merci de me répondre

9. zonelitteraire (site web) 25/06/2012

Maëlle,
normalement, on ne lit pas le nom des personnages à voix haute, sauf s'il risque d'y avoir une ambiguïté , un malentendu...Ceci étant, vous ne seriez pas pénalisés pour si peu..Ce qui compte, c'est que la lecture soit expressive et fluide (ce qui montre que le candidat maîtrise son texte).
Bon courage pour l'épreuve orale !

10. Maëlle 24/06/2012

Bonjour, j'aurais souhaité savoir si il faut lire les noms des personnages lorsque l'on présente un texte théâtral ?
Merci de votre réponse

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau